top of page
Rechercher

Transformez vos pensées obsessionnelles en douceur avec l'hypnose : le chemin d'Aurélie



Aujourd’hui, j’aimerais vous partager le témoignage d’une personne que nous appellerons Aurélie. Dans cette expérience, vous verrez comment le travail sur les visualisations les sensations et les émotions que nous pratiquons en hypnose et autohypnose permet de calmer les idées obsessionnelles ou les compulsions.

Aurélie, était seule hier soir chez elle quand, tout à coup, après avoir dîné une envie de chocolat la submerge. Cette pensée commence à tourner en boucle dans sa tête et elle sent l’agitation monter. Elle se met à marcher dans son salon en essayant de résister à l’appel sucré puis repense à ce que nous avons travaillé. Elle débute alors le rituel que nous avons mis en place pour se calmer et explorer ses sensations corporelles et ses émotions. Elle détermine un pic au niveau de l’estomac et une sensation qu’elle n’arrive pas à mettre en mot au niveau du ventre. Elle ne parvient pas à percevoir si elle a encore faim ou si elle est rassasiée, s’il y a un vide ou un stress, peut-être juste un ennui, peut-être un vide donc. Elle réalise que ce n’est pas de la nourriture que réclame sa tête mais, du chocolat. Elle respire profondément tout en écoutant ce mot qui résonne dans son esprit, jusqu’à ce qu’il se transforme en « socolat » et qu’elle voit apparaître l’image d’une tasse de chocolat à l’ancienne, chaud et fumant. Elle ressent alors la douceur associée à cette image et perçoit que c’est, en fait, bien de cette douceur dont elle a besoin, comme un câlin, comme un gros nuage blanc, délicat, léger et cotonneux qu’elle visualise. Un cocon de douceur qui l’enveloppe agréablement. En inspirant, cette douceur peut pénétrer par les pores de sa peau. Cela la calme et l’adoucit.

L’envie est partie et la laisse tranquille.


Grâce à cet exercice d'autohypnose et de visualisation, Aurélie a réussi à calmer son esprit et à gérer son envie de chocolat de manière différente. Elle a pris conscience que ce n'était pas la nourriture en elle-même qu'elle recherchait, mais plutôt la douceur et le réconfort associés au chocolat. En explorant ses sens et en se connectant à ses émotions, elle a pu apaiser son agitation intérieure et trouver une alternative plus saine pour répondre à son besoin de réconfort.

Cet exemple illustre comment la pratique de l'hypnose et de l'autohypnose peut aider à gérer les pensées obsessionnelles et les compulsions en se reconnectant à ses sensations et émotions profondes. En se relaxant et en se concentrant sur des images apaisantes, il est possible de transformer la manière dont on perçoit et réagit à nos envies ou nos idées.

Je suis convaincue que chacun peut bénéficier de ces outils et techniques pour améliorer son bien-être et sa relation à la nourriture. En prenant le temps de s'écouter et d'explorer ses sensations, il devient possible de trouver des solutions adaptées à ses besoins et d'établir une relation plus saine avec les aliments et les émotions. N'hésitez pas à me contacter si vous souhaitez en savoir plus sur mon approche et sur les bénéfices de l'hypnose.



7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page